martes, 8 de diciembre de 2015

EL CAMINO A LA CORRECCIÓN DE MARINE LE PEN

Lo dice cada vez que puede: el Frente Nacional no es un partido de extrema derecha ni racista ni xenófobo. Para ella la demonización del FN es evidente. Pero las opiniones de sus militantes y simpatizantes la desmienten siempre que sea posible. Así lo muestra el sondeo anual de la Comisión Nacional Consultiva de Derechos del Hombre (Commission nationale consultative des droits de l’homme). 


Uno de cada tres encuestados piensa que los inmigrantes musulmanes no aportan nada al enriquecimiento cultural de la sociedad. Seis de cada diez piensan que hay demasiados inmigrantes. Y ocho de cada diez los culpa de ser el principal origen de la inseguridad. 



L’échelle d’ethnocentrisme
La même échelle en dix questions a été utilisée de 2009 à 2014. Le cumul des six vagues donne un échantillon total de 6090 personnes dont 458 proches du FN. Les réponses en caractères gras relèvent de la même attitude « ethnocentriste », entre parenthèses figurent la moyenne des réponses sur les six vagues. Ceux qui n’acceptent pas les Juifs ont tendance à ne pas accepter non plus les Musulmans, les immigrés, les étrangers. Il y a toutefois une hiérarchie des rejets. Sur les six vagues, l’item qui dénote le degré le plus élevé d’ethnocentrisme est le refus absolu d’accorder aux Français musulmans la qualité de citoyen à part entière (les « pas d’accord du tout » opposée à tous les autres), suivi de très près par le refus de l’accorder aux Français juifs (« plutôt pas d’accord » et « pas d’accord du tout »). Ces personnes, minoritaires, ont tendance à donner la réponse ethnocentriste à toutes les autres questions. Inversement, l’item le moins discriminant renvoie au stéréotype selon lequel les immigrés viendraient en France uniquement pour profiter des avantages sociaux, que plus de neuf personnes interrogées sur dix ne rejettent pas totalement (toutes celles qui choisissent une autre réponse que « pas d’accord du tout »), sans pour autant partager nécessairement les préjugés précédents.
Les Français musulmans sont des Français comme les autres : Tout à fait d’accord, plutôt d’accord, plutôt pas d’accord, n’a pas répondu / Pas d’accord du tout (9%)
Les Français juifs sont des Français comme les autres : Tout à fait d’accord, plutôt d’accord, n’a pas répondu / Plutôt pas d’accord, pas d’accord du tout (12%)
Les travailleurs immigrés doivent être considérés ici comme chez eux puisqu’ils contribuent à l’économie française  : Tout à fait d’accord, plutôt d’accord, n’a pas répondu / Plutôt pas d’accord, pas d’accord du tout (23%)
Il faut permettre aux Musulmans de France d’exercer leur religion dans de bonnes conditions : Tout à fait d’accord, plutôt d’accord, SR / Plutôt pas d’accord, pas d’accord du tout (23%)
La présence d’immigrés est une source d’enrichissement culturel  : Tout à fait d’accord, plutôt d’accord, n’a pas répondu / Plutôt pas d’accord, pas d’accord du tout (31%)
Il faudrait donner le droit de vote aux élections municipales pour les étrangers non européens résidant en France depuis un certain temps : Tout à fait d’accord, plutôt d’accord, / n’a pas répondu Plutôt pas d’accord, pas d’accord du tout (51%)
Il y a trop d’immigrés aujourd’hui en France : Tout à fait d’accord, plutôt d’accord / Plutôt pas d’accord, pas d’accord du tout, n’a pas répondu (62%)
Les enfants d’immigrés nés en France ne sont pas vraiment Français  : Tout à fait d’accord, plutôt d’accord, plutôt pas d’accord / Pas d’accord du tout, n’a pas répondu (59%)
L’immigration est la principale cause de l’insécurité  : Tout à fait d’accord, plutôt d’accord, plutôt pas d’accord / Pas d’accord du tout, n’a pas répondu(77%)
De nombreux immigrés viennent en France uniquement pour profiter de la protection sociale : Tout à fait d’accord, plutôt d’accord, plutôt pas d’accord / Pas d’accord du tout, n’a pas répondu (87%)

No hay comentarios:

Publicar un comentario